Palmafrique

Abidjan - Côte d'ivoire,
Boulevard Valery Giscard d'Estaing
Immeuble GANAMET
E -mail: infos[@]palmafrique.ci (225) 21 28 20 02 / 21 21 13 50

Vous êtes ici : La veille Palmafrique » Le palmier à huile incompatible avec les primates d’Afrique


Le palmier à huile incompatible avec les primates d’Afrique


Les primates vivants en Afrique devraient craindre une éventuelle expansion de la culture de palmier à huile en Afrique. C’est ce qui ressort d’une étude menée par une équipe de chercheurs internationaux.

Primates_Afrique_Palmafrique

HUILE DE PALME DURABLE – PALMIER À HUILE

  1. L’extension de la production d’huile de palme en Afrique menace la préservation des primates (traduit de l’anglais) – 14 août 2018 – EurekAlert

    L’expansion future de l’industrie de l’huile de palme pourrait avoir un impact dramatique sur les primates africains, selon les conclusions d’une nouvelle étude menée par le Joint Research Center, le service scientifique et de connaissances de la Commission européenne. L’étude a été publiée aujourd’hui dans Actes de l’Académie nationale des sciences (PNAS)… Accéder à la version en anglais

  2. Palmier à huile : peu de terres en Afrique peuvent concilier rendement et protection des primates – 14 août 2018 – Cirad

    Face à la hausse continue de la demande mondiale en huile de palme, une expansion des plantations de palmier à huile est attendue en Afrique. Le continent dispose en effet d’écosystèmes tropicaux de basse altitude adaptés à la culture du palmier à huile, offrant ainsi une opportunité pour les Etats, les industriels et les petits producteurs de générer des revenus. Mais les leçons tirées de l’Asie du Sud-Est, où sont localisées la plupart des plantations de palmier à huile, ont conduit une équipe internationale à s’intéresser à l’impact potentiel sur les primates d’une expansion des surfaces consacrées à cette culture en Afrique… Lire l’article en intégralité

  3. Boycotter l’huile de palme ne résoudra pas la perte de biodiversité – 13 août 2018 – notre-planète.info

    « Lorsque vous étudiez les impacts désastreux de l’huile de palme sur la biodiversité à une échelle mondiale, il n’existe pas de solutions simples. La moitié de la population mondiale utilise l’huile de palme pour son alimentation ; aussi si nous l’interdisons ou la boycottons, d’autres huiles, plus gourmandes en terres, prendront très certainement sa place. L’huile de palme est là pour durer, et nous avons de toute urgence besoin de mesures concertées pour rendre sa production plus durable, en veillant à ce que toutes les parties – gouvernements, producteurs et la chaîne d’approvisionnement – respectent leurs engagements en matière de durabilité » affirme la Directrice générale de l’UICN, Inger Andersen… Lire l’article en intégralité

  4. Les producteurs de palmiers à huile du Libéria sont-ils en difficulté ? (traduit de l’anglais) – 13 août 2018 – Abdul Rashid Thomas

    Le plus grand producteur d’huile de palme au Libéria se retire de la table ronde sur la durabilité – qu’est-ce que cela signifie pour les communautés rurales ? Un reportage de Fidel C T Budy … Accéder à la version en anglais

  5. Greenpeace met en garde les marques sur l’huile de palme à travers un récit animé émouvant d’un orang-outan (traduit de l’anglais) – 13 août 2018 – Brittaney Kiefer

    Dans le film, Rang-tan arrive dans la chambre d’une petite fille et commence à faire des bêtises. Avant que la fille chasse l’animal, elle demande ce qui l’a amené là. Rang-tan raconte une anecdote déchirante : sa maison dans la forêt a été détruite, des arbres ont été brûlés et sa mère a été blessée… Accéder à la version en anglais

  6. L’Équateur peut-il faire de l’huile de palme ? L’engagement juridictionnel de la RSPO suscite l’espoir (traduit de l’anglais) – 10 août 2018 – Kimberley Brown

    L’industrie équatorienne du palmier à huile a pris ce que beaucoup considèrent comme un autre pas en avant en s’engageant dans un système RSPO juridictionnel comme moyen de transformer l’ensemble du secteur en le rendant plus propre et plus durable. Mais certains se demandent si un engagement envers la RSPO est suffisant, compte tenu de la réputation douteuse de l’industrie dans certaines régions du pays et de son empiètement sur de nouvelles zones de la forêt amazonienne… Accéder à la version en anglais

RSPO & AUTRES LABELS DE DURABILITÉ

La RSPO devrait interdire la déforestation, déclarent les investisseurs représentant des actifs de 6,7 milliards de dollars (traduit de l’anglais) – 13 août 2018 – Mongabay

Les investisseurs ont présenté leurs demandes dans une lettre à la RSPO, la plus grande association mondiale pour la production éthique d’huile de palme, un produit omniprésent dans le chocolat, les détergents à lessive… Accéder à la version en anglais

DÉVELOPPEMENT DURABLE ET PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

Sécurité alimentaire : le programme « un million de citernes pour le Sahel » atterrit au Sénégal – 8 août 2018 – Emmanuel Atcha

10 000 Sénégalaises vont bénéficier de 3 000 citernes dans le cadre d’un projet dénommé « Renforcer la résilience des femmes vulnérables au Sénégal et au Sahel à travers l’adaptation au changement climatique, l’agroécologie et la diversification des moyens d’existence » … Lire l’article en intégralité

INVESTISSEMENTS EN AFRIQUE DE L’OUEST

Au Ghana, le FIDA mobilise de nouveaux fonds pour le Programme d’entreprises rurales – 10 août 2018 – La Tribune Afrique

L’État ghanéen va s’appuyer sur le Fonds international de développement agricole pour mettre en œuvre son programme d’entreprises rurales. L’aide accordée par le Fonds et destinée au ministère ghanéen du Commerce et de l’industrie s’élève à 40 millions de dollars… Lire l’article en intégralité

PUISSANCE PUBLIQUE & ORGANISATIONS INTERNATIONALES

  1. La FAO et l’Union africaine mobilisent les jeunes autour des nouvelles technologies et de l’entrepreneuriat – 12 août 2018 – Samir Benmalek

    Kigali, la capitale du Rwanda, accueillera les 20 et 21 août une conférence internationale qui abordera les thèmes liés à l’emploi des jeunes dans l’agriculture comme solution solide pour mettre fin à la faim et à la pauvreté en Afrique. Trois axes seront abordés : jeunesse et entrepreneuriat, des innovations numériques pour surmonter les contraintes associées aux filières agricoles et l’avenir du travail agricole… Lire l’article en intégralité

  2. Maroc, Rwanda… une agriculture prospère est possible en Afrique – 10 août 2018 – Régis Fagbemi

    En dépit de l’immense potentiel agricole dont dispose l’Afrique, la plupart des pays du continent négligent leurs agriculteurs. D’autres, comme le Maroc et le Rwanda, démontrent par la preuve qu’une autre agriculture est possible, plus performante et plus respectueuse du monde rural. Des exemples dont devraient s’inspirer les États africains… Lire l’article en intégralité

  3. Afrique/Agriculture : le Président de la BAD porte-parole du Continent aux Assemblées annuelles de l’AAEA à Washington – 9 août 2018 – Boniface T.

    Washington DC, la capitale des États-Unis a abrité du 05 au 07 août, les Assemblées annuelles de l’Association d’Agriculture et d’Économie Appliquée (AAEA). Akinwumi Adesina, président de la Banque Africaine de Développement (BAD) en était l’un des principaux intervenants… Lire l’article en intégralité

 

Crédit photo : Gabonreview.com