Palmafrique

Abidjan - Côte d'ivoire,
Boulevard Valery Giscard d'Estaing
Immeuble GANAMET
E -mail: infos[@]palmafrique.ci (225) 21 28 20 02 / 21 21 13 50

Vous êtes ici : La veille Palmafrique » Le palmier à huile reste le meilleur des oléagineux


Le palmier à huile reste le meilleur des oléagineux


Entre les campagnes de dénigrement, les accusations de déforestation et les décisions d’interdiction de son utilisation, l’huile de palme est la matière première la plus controversée de sa catégorie. Toutefois, de l’avis de nombreux experts, elle demeure à ce jour la meilleure des huiles végétales.

©reponseatout.com

©reponseatout.com

HUILE DE PALME DURABLE – PALMIER À HUILE

  1. « La contrebande d’huile de palme tue la production locale » (traduit de l’anglais) – 23 avril 2019 – DailyTrust.com

    La contrebande d’huile de palme au Nigéria tue la production locale, a déclaré l’association nationale des producteurs de palmiers du Nigéria (NPPAN), qui a sonné l’alarme sur ce qu’elle appelle « la baisse du prix de l’huile de palme brute (CPO) et de la demande locale » en dépit de ses énormes investissements… Accéder à la version en anglais

  2. La décision facile pour les agriculteurs indonésiens entre la production d’huile de palme et de riz (traduit de l’anglais) – 20 avril 2019 – East Asia Forum

    Ces dernières années, beaucoup ont cessé de cultiver leurs rizières et achètent maintenant du riz sur le marché. Dans le même temps, de nombreux agriculteurs sont passés de la production de riz à la production d’huile de palme. Quels facteurs sont à l’origine de ce changement et quelles en sont les implications ? … Accéder à la version en anglais

  3. La Malaisie désapprouve le soutien de la France à l’interdiction de l’huile de palme (traduit de l’anglais) – 19 avril 2019 – nst.com.my

    Le ministre de la Défense, Mohamad Sabu, s’est dit déçu de voir que, malgré les accords d’un milliard de ringgits avec la France, elle soutenait l’initiative de la Commission européenne selon laquelle la culture de l’huile de palme entraînait une déforestation excessive et une pollution de l’environnement… Accéder à la version en anglais

  4. Huile de palme : une huile bien meilleure que sa réputation – 18 avril 2019 – Contrepoints.org

    L’huile de palme d’Asie du Sud-Est a actuellement très mauvaise presse en Europe, mais ce n’a pas été toujours le cas. Cependant, depuis un certain temps, une résistance considérable à l’importation et à l’utilisation d’huile de palme s’est installée en Europe en raison de malentendus, d’informations erronées ou de motifs protectionnistes… Lire l’article en intégralité

  5. La Malaisie maintient les droits d’exportation de l’huile de palme brute à zéro pour cent en mai (traduit de l’anglais) – 17 avril 2019 – Reuters

    La Malaisie a maintenu ses droits d’exportation sur l’huile de palme brute pour le mois de mai à zéro pour cent, selon une circulaire publiée mercredi sur le site Web du Malaysian Palm Oil Board, citant le service des douanes national… Accéder à la version en anglais

  6. Corriger une mauvaise réputation : « L’huile de palme durable est notre meilleure huile » (traduit de l’anglais) –17 avril 2019 – Food Navigator

    L’huile de palme provenant de sources non durables mérite sa mauvaise réputation et nécessite l’intervention de l’industrie. Devrions-nous éliminer toute l’huile de palme de la chaîne d’approvisionnement alimentaire ? Comment pouvons-nous changer les perceptions des consommateurs sur le produit lorsqu’il est produit de manière responsable ? … Accéder à la version en anglais

 OLÉAGINEUX

  1. Le colza à l’équilibre, soutenu par l’envolée des cours du pétrole – 23 avril 2019 – Terre-net

    Peu avant 14h00 (12h00 GMT) sur Euronext, la tonne de colza regagnait 50 centimes d’euro sur l’échéance de mai à 364 euros et 50 centimes également sur celle d’août à 365,50 euros, pour un peu plus de 4 600 lots échangés… Lire l’article en intégralité

  2. Les cours du soja et du colza s’animent un peu – 23 avril 2019 – lebetteravier.fr

    Les marchés se sont animés soudainement au cours de la dernière quinzaine, le soja grimpant à Chicago et le colza repassant la barre des 360 €… Lire l’article en intégralité

  3. Côte d’Ivoire / Des reçus exigés pour toute transaction liée à la commercialisation de la noix de cajou à Tafiré – 20 avril 2019 – Agence ivoirienne de presse

    Le représentant régional du Conseil du coton et de l’anacarde (CCA) dans le Hambol, Atchoumounan Koné a instruit, vendredi, les producteurs et acheteurs de Tafiré, d’exiger des reçus lors des diverses transactions afin optimiser la lutte contre le non-respect des prix de noix de cajou fixés par le Gouvernement ivoirien, en cette campagne 2019… Lire l’article en intégralité

  4. Les députés du PDCI-RDA interpellent le gouvernement sur la mévente du cajou en Côte d’Ivoire – 18 avril 2019 – Commodafrica

    Le groupe parlementaire du PDCI-RDA a interpellé hier le gouvernement ivoirien dans une déclaration sur la mévente de la noix de cajou en Côte d’Ivoire et l’enjoint à prendre des mesures pour garantir l’achat des noix de cajou aux producteurs ainsi que le prix d’achat. Un gouvernement qui est jugé silencieux face à la grave conjoncture de la filière… Lire l’article en intégralité

 FONCIER

  1. Terres et conflits : la question agraire au cœur des bouleversements géopolitiques ? – 19 avril 2019 – aerion24.news

    Quand j’écris que l’Afrique de l’Ouest est relativement à l’écart de la question foncière, c’est du point de vue de la dialectique, à savoir comment l’histoire a produit de l’inégalité foncière et comment en retour celle-ci a concouru fortement à la marche de l’histoire. En Afrique de l’Ouest, la colonisation, qui n’était pas de peuplement, n’a pas modifié l’accès au foncier, le droit coutumier relativement égalitaire y étant de fait préservé. Si, à la suite des indépendances, des pays de cette région ont connu des instabilités, l’origine n’est donc que rarement à rechercher dans l’accès inégal à la terre… Lire l’article en intégralit

  2. La jeunesse agricole des cinq continents cherche à mieux se faire entendre – 17 avril 2019 – Terre-net

    Parce qu’il « n’est plus possible de prendre des décisions en agriculture sans les jeunes », ces derniers veulent prendre une part plus importante dans les débats sur les enjeux agricoles et alimentaires planétaires, notamment sur le changement climatique et l’accès au foncier… Lire l’article en intégralité

DÉVELOPPEMENT DURABLE ET PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

  1. L’ONG SOS Sahel compte restaurer 360 mille hectares de terre en Afrique « d’ici à 2024 » - 23 avril 2019 – VivAfrik

    « Quand on parle de restauration des terres, il s’agit de mettre en place toutes les solutions possibles parce qu’au Sahel, il y a la plus grande potentialité en termes d’agriculture en Afrique » … Cette initiative verte « a débuté en 2019 et va s’étendre jusqu’en 2024 avec un financement de 50 milliards de FCFA dont seulement la moitié des fonds a été mobilisée » … Lire l’article en intégralité

  2. Les terres dégradées des zones rurales d’Afrique propices aux affaires – 18 avril 2019 – VivAfrik

    Selon l’entreprise, son engrais permet aux petits paysans d’augmenter les rendements dans une proportion pouvant atteindre 30 pour cent grâce à l’amélioration de la qualité du sol. Pour chaque hectare fertilisé, Safi Sarvi piégeait également 1,7 tonne de gaz à effet de serre provenant de l’atmosphère en renforçant la matière organique dans le sol… Lire l’article en intégralité

INNOVATION AGRICOLE

Six start-ups africaines de l’agrobusiness sur lesquelles il faut miser – 23 avril 2019 – Commodafrica

MyAfricanStartUp.Com a publié la semaine dernière le palmarès 2019 des « 100 start-up africaines dans lesquelles investir », start-up à haut potentiel qui seront les pionniers de l’innovation et du secteur privé africain dans les années à venir. Pour ce palmarès 2019 où quelque 928 jeunes pousses de 22 pays africains ont été étudiées, six opèrent dans l’agrobusiness… Lire l’article en intégralité

PUISSANCE PUBLIQUE & ORGANISATIONS INTERNATIONALES

Fortes ambitions françaises pour le SARA 2019 en Côte d’Ivoire – 18 avril 2019 – Commodafrica

La France sera le pays à l’honneur du prochain Salon de l’agriculture et des ressources animales (SARA), qui se déroulera à Abidjan en Côte d’Ivoire du 22 novembre au 1erdécembre 2019. Une occasion de mettre en valeur les entreprises et le savoir-faire agricole français que ne compte pas manquer l’agence au service de l’internationalisation de l’économie française BusinessFrance, et plus généralement les autorités françaises dont le ministère de l’Agriculture et de l’alimentation, dans un contexte certes porteur mais très concurrentiel… Lire l’article en intégralité