Palmafrique

Abidjan - Côte d'ivoire,
Boulevard Valery Giscard d'Estaing
Immeuble GANAMET
E -mail: infos[@]palmafrique.ci (225) 21 28 20 02 / 21 21 13 50

Vous êtes ici : La veille Palmafrique » Les stocks d’huile de palme continuent d’augmenter en Malaisie


Les stocks d’huile de palme continuent d’augmenter en Malaisie


En Malaisie, l’augmentation de la production et la baisse des exportations ont entrainé un gonflement des stocks, qui ont atteint leur plus haut niveau depuis 10 ans.

Graines_de_palme_Palmafrique_19_avril_2018

HUILE DE PALME DURABLE – PALMIER À HUILE

  1. Mondelez International appelle à la durabilité à 100% et à la transparence à 100% dans l’approvisionnement en huile de palme (traduit de l’anglais) – 12 novembre 2018 – GlobeNewswire

    Mondelēz International a amplifié aujourd’hui son appel aux fournisseurs d’huile de palme pour atteindre son objectif de 100% de durabilité et de transparence dans le secteur. La société met au défi sa chaîne d’approvisionnement et l’ensemble du secteur d’être durables et transparents dans la production d’huile de palme depuis 2010… Accéder à la version en anglais

  2. Wilmar améliore son bénéfice net au 3e trimestre grâce à l’huile de palme – 12 novembre 2018 – AFP

    La division huile tropicale à elle seule réalise une hausse de 93 % de son bénéfice avant impôt à 155,5 millions de dollars contre 80,6 millions l’an passé, gonflée par l’amélioration de la performance des activités de transformation. « La croissance des volumes de production d’huile de palme a conduit à des améliorations sur les marges de l’aval », souligne Wilmar… Lire l’article en intégralité

  3. Les stocks d’huile de palme de la Malaisie atteignent leur plus haut niveau en 10 mois en octobre (traduit de l’anglais) – 12 novembre 2018 – Nikkei Asian Review

    Les stocks de palmiers à huile de la Malaisie ont gonflé en octobre pour le cinquième mois consécutif, alors que la production augmentait tandis que les exportations chutaient, et le record des stocks atteignant son niveau le plus élevé en 10 mois entraînait la baisse des actions des entreprises de palmier à huile… Accéder à la version en anglais

  4. Une pub anti-huile de palme, interdite de diffusion au Royaume-Uni, cartonne sur YouTube – 11 novembre 2018 – 20minutes.fr

    Elle a déjà été visionnée plus de 1,5 million de fois sur YouTube. Une publicité, interdite de diffusion au Royaume-Uni, vient de trouver une seconde vie sur les réseaux sociaux où elle cartonne depuis quelques jours. Réalisé pour les fêtes de fin d’année par la chaîne de supermarchés britannique Iceland, en collaboration avec Greenpeace, le court-métrage met en scène les dégâts provoqués par la culture d’huile de palme sur l’environnement… Lire l’article en intégralité

  5. Bénin/Promotion de l’agriculture : les acteurs de la filière palmier à huile saluent l’engagement du chef de l’État – 11 novembre 2018 – Mickaël Vogbé

    Les mesures salutaires prises par le gouvernement de Patrice Talon pour la relance des activités des coopératives, dans le cadre de la promotion de la filière palmier à huile, réjouissent les acteurs de ladite filière.  Invités sur l’émission 90 min pour convaincre de la radio nationale ce 11 Novembre 2018, Coffi Franck    Akpahounka président de coopérative, et Maxime Gomez directeur départemental de l’agriculture Atlantique, ont salué les mesures du gouvernement qui visent essentiellement à impulser une nouvelle dynamique à la filière palmier à huile… Lire l’article en intégralité

  6. Nestlé lance un service d’assistance téléphonique pour lutter contre les problèmes de la main-d’œuvre dans la chaîne d’approvisionnement en huile de palme (traduit de l’anglais) – 9 novembre 2018 – Barry Hochfelder

    Outre le plan d’assistance téléphonique, le géant de l’alimentation a pris part à une collaboration intersectorielle sur les droits humains et du travail dans la chaîne d’approvisionnement en huile de palme. Avec d’autres membres du Consumer Goods Forum (CGF), il a commandé un rapport de recherche, publié le 6 novembre par la Fair Labor Association. Le rapport soulignait la nécessité pour les entreprises de veiller à ce que les travailleurs aient accès à des mécanismes de revendication fonctionnels… Accéder à la version en anglais

  7. La Chronique Matières Premières Agricoles au 8 novembre 2018 – 9 novembre 2018 – Commodafrica

    Une nouvelle mauvaise semaine pour l’huile de palme. Les cours ont clôturé jeudi à 2 088 ringgits ($501,68) la tonne contre 2 153 ringgits la tonne vendredi dernier. Aux facteurs externes, la baisse de l’huile de soja et du pétrole, s’est ajoutée la hausse de la production d’huile de palme, qui a progressé de 8% en octobre par rapport au mois précédent, selon la Malaysian Palm Oil Association… Lire l’article en intégralité

  8. Huile de palme en RDC : face à Feronia, des communautés villageoises saisissent les banques de développement – 8 novembre 2018 – Jeune Afrique

    Neuf villages congolais ont saisi le mécanisme de plaintes de la DEG, la banque de développement allemande qui a prêté des fonds à Feronia pour développer sa production d’huile de palme, suite à un litige foncier qui dure depuis la période coloniale. L’objectif : forcer les bailleurs à intervenir. Et faire jurisprudence… Lire l’article en intégralité

RSPO & AUTRES LABELS DE DURABILITÉ

  1. La RSPO a-t-elle un avenir ? (traduit de l’anglais) – 10 novembre 2018 – thestar.com

    En outre, une profusion d’autres systèmes de certification de la durabilité confond les consommateurs et semble susceptible de nuire à la RSPO. Loin de « devenir la norme », comme on l’espérait, l’huile de palme certifiée RSPO restera probablement un produit de niche, à moins que des mesures ne soient prises pour accroître l’utilisation d’huile certifiée… Accéder à la version en anglais

  2. Comment les entreprises bénéficient-elles de la certification durable de l’huile de palme ? (traduit de l’anglais) – 9 novembre 2018 – Eco-Business

    Les entreprises qui utilisent l’huile de palme dans leurs produits ont beaucoup à gagner à ce que leur marque soit véritablement certifiée durable, voici comment… Accéder à la version en anglais

OLÉAGINEUX

  1. Le soja, ennemi caché numéro 1 de la forêt – 12 novembre 2018 – novethic.fr

    L’ONG a calculé l’empreinte forêt moyenne des Français, c’est-à-dire la mesure de la surface de forêt nécessaire pour subvenir à nos modes de vie et consommations. Elle est de 352 mètres carrés dont 206 m² uniquement pour le soja, très loin devant le cuir, l’huile de palme principalement non alimentaire (bio-carburants), le papier, le café, l’hévéa (pour les pneus), le cacao et le bois qui est si souvent pointé du doigt… Lire l’article en intégralité

  2. Le soja argentin, un pari risqué – 12 novembre 2018 – paysan-breton.fr

    L’affrontement commercial qui oppose les USA et la Chine, a permis au Brésil de devenir ces derniers mois, le fournisseur de soja quasi exclusif de l’Empire du Milieu. L’Argentine, pourtant troisième producteur mondial de l’oléagineux, semble hors-jeu. S’il est vrai que le pays a engrangé une très mauvaise récolte en 2018, il serait simpliste d’y voir là, la seule raison de son retrait de la scène mondiale… Lire l’article en intégralité

  3. Ces carburants alternatifs dont la France se prive – 12 novembre 2018 – La Provence

    Si le biodiesel progresse dans la composition du gazole distribué à la pompe, avec un B10 (10 % de biocarburant à base de colza, tournesol) annoncé d’ici peu, sa part reste faible, et pose des problèmes de ressources. Le projet du groupe Total, qui a converti son site de La Mède en bioraffinerie, a ainsi été pointé pour les importations d’huile de palme qu’il prévoit, en particulier par les producteurs de protéagineux et oléagineux français, qui sortent d’ailleurs ces jours-ci un carburant 100 % végétal, réservé aux flottes professionnelles (lire ci-dessous)… Lire l’article en intégralité

  4. SIETTA 2018 : la double industrialisation recherchée dans la filière cajou en Côte d’Ivoire – 12 novembre 2018 – Commodafrica

    La transformation des noix piétine, n’a pu que constater le Vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, à l’ouverture du Salon. Aujourd’hui, en Côte d’Ivoire, on ne transforme toujours que 10% de la récolte qui aujourd’hui, à la mi-campagne 2018/19, atteint 736 000 tonnes (t), 78 000 t devant encore être récoltées. L’objectif, a-t-il rappelé, est d’atteindre un taux de transformation de 50% d’ici 2020. Dans un peu plus d’un an… Lire l’article en intégralité

  5. Tanzanie : le gouvernement pourrait racheter le stock de noix de cajou chez les producteurs – 12 novembre 2018 – Agence Ecofin

    En Tanzanie, le gouvernement s’est dit prêt à racheter le stock d’anacardes chez les producteurs si les acteurs privés du système de commercialisation n’arrivaient pas à offrir le prix minimum fixé, rapporte ReutersLire l’article en intégralité

  6. Journée nationale du soja : Pour un renforcement de la filière au Burkina – 10 novembre 2018 – lefaso.net

    La deuxième Journée nationale du soja s’est tenue ce vendredi 9 novembre 2018 à Ouagadougou. A cette occasion, les producteurs et les transformateurs, avec l’appui des partenaires œuvrant dans le domaine, ont opté pour une contractualisation. Lors des échanges entre les différents acteurs, des pistes pour le renforcement et la promotion de la filière au Burkina Faso ont été proposées… Lire l’article en intégralité

  7. Vers de nouveaux records de récoltes de soja et maïs au Brésil – 9 novembre 2018 – Les Marchés

    La récolte 2018-19 de céréales et oléagineux au Brésil devrait être comprise entre 233,7 et 238,3 millions de tonnes, en hausse de 2,5% à 4,5% par rapport à la précédente, a indiqué jeudi la Compagnie nationale d’approvisionnement (Conab). Le pays pourrait ainsi prétendre atteindre un nouveau record historique, s’il dépasse le plafond de 237,7 millions de tonnes établi en 2016-17, a indiqué la Conab dans un communiqué… Lire l’article en intégralité

  8. En Afrique de l’Ouest, la récolte du sésame démarre bien – 8 novembre 2018 – Commodafrica

    Au Mali, les récoltes sont en cours et la commercialisation ne fait que démarrer, les commerçants étant toujours en négociation avec les banques. En Côte d’Ivoire, les producteurs s’attendent à une meilleure récolte que l’année dernière. Les pluies cessent et on commence seulement à faucher et sécher. En Guinée, les « petits échanges ruraux » démarrent, l’activité principale étant encore le battage ; les commerçants sont en négociation avec leurs clients étrangers… Lire l’article en intégralité

  9. Le groupe Avril propose aux camions un carburant 100 % colza – 8 novembre 2018 – Le Monde

    À l’heure où les Français expriment leur mécontentement sur la hausse du prix de l’essence à la pompe, le groupe Avril, cherche, lui, de nouveaux débouchés pour ses agrocarburants. Il a présenté jeudi 8 novembre, Oleo 100, une alternative au gazole, issue, selon ses dires, à 100 % de colza français. Une offre destinée aux professionnels du transport, entreprises comme collectivités locales… Lire l’article en intégralité

PLANTEURS VILLAGEOIS

L’acquisition de terres à grande échelle en Afrique affecte la capacité des agriculteurs à produire leur propre nourriture (traduit de l’anglais) – 9 novembre 2018 – phys.org

« À l’heure actuelle, la politique agricole ne protège pas les meilleurs intérêts des petits agriculteurs. Les gouvernements de ces pays semblent se préoccuper davantage des investissements internationaux que de l’utilisation effective des terres. Dans mon travail sur le terrain, j’ai vu des terres clôturées mais non cultivées, et les villageois n’étaient pas autorisés à utiliser la terre »… Accéder à la version en anglais

FONCIER

Agriculture : mobilisation des paysans ouest-africains pour l’accès sécurisé à la terre et l’eau – 10 novembre 2018 – Yao Hervé K.

À travers la caravane, les organisations paysannes entendent, entre autres, sensibiliser la population des pays d’Afrique de l’Ouest sur l’accaparement des terres, de l’eau et des semences ainsi que les défis et enjeux liés à ces ressources, mobiliser les organisations et mouvement sociaux de l’Afrique de l’Ouest pour la construction d’un mouvement fort afin de faire valoir et sécuriser les droits des communautés et promouvoir l’agriculture familiale basée sur l’agroécologie paysanne et la souveraineté alimentaire… Lire l’article en intégralité

DÉVELOPPEMENT DURABLE ET PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

  1. Afrique de l’Ouest : Création d’un consortium pour la surveillance de la forêt équatoriale – 12 novembre 2018 – infomediaire.net

    Un consortium pour la surveillance de la forêt équatoriale vient d’être créé à Libreville, à l’initiative de plusieurs institutions sous-régionales s’activant dans le domaine de la protection de l’environnement… Lire l’article en intégralité

  2. Déforestation, le WWF veut responsabiliser les pays consommateurs – 9 novembre 2018 – Commodafrica

    Les importations françaises de soja, cacao, bœuf & cuir, huile de palme, caoutchouc naturel, bois et pâte à papier) ces cinq dernières années ont potentiellement contribué à déforester 5,1 millions d’hectares, soit deux fois la superficie de la Bretagne, constate le WWF dans une nouvelle étude intitulée « Déforestation importée : arrêtons de scier la branche ! »… Lire l’article en intégralité

INNOVATION AGRICOLE

  1. Permettre aux agro-entrepreneurs de s’adapter au changement climatique – 12 novembre 2018 – Mediaterre

    Mais, des innovations intelligentes peuvent aider à surmonter ces obstacles. Par exemple, la société Ignitia s’est saisie du problème des données en fournissant des prévisions météorologiques tropicales locales aux agriculteurs ouest-africains par SMS, qui sont peu coûteuses et deux fois plus précises que les prévisions météorologiques mondiales… Lire l’article en intégralité

  2. Un agronome tunisien a inventé un irrigateur souterrain qui permet d’économiser 70% d’eau – 8 novembre 2018 – Maurine Mercier

    C’est un système d’irrigation potentiellement révolutionnaire. Son nom : « le diffuseur enterré ». Il permet d’arroser les cultures directement à la racine, alors qu’avec l’arrosage classique – en surface – la majorité de l’eau s’évapore avant même de nourrir la plante… Lire l’article en intégralité

INVESTISSEMENTS EN AFRIQUE DE L’OUEST

  1. Côte d’Ivoire : le groupe SATOL annonce un investissement de 54 millions $ pour une zone industrielle consacrée au manioc – 7 novembre 2018 – Flore Kacou

    Le groupe agro-industriel français SATOL annonce un investissement de 54 millions $ pour l’installation d’une zone industrielle consacrée au manioc à Assounvoué, près de Toumodi, au Centre de la Côte d’Ivoire… Lire l’article en intégralité

  2. La BAD sur le point de boucler le financement de $ 600 millions au Cocobod au Ghana – 8 novembre 2018 – Commodafrica

    Ce prêt permettrait au n°2 mondial de la fève de construire des entrepôts et de se préserver ainsi de la chute des cours mondiaux, soutenant ainsi les récentes initiatives prises par le Ghana et la Côte d’Ivoire afin d’agir de façon concertée pour avoir une plus grande emprise sur les prix… Lire l’article en intégralité

PUISSANCE PUBLIQUE & ORGANISATIONS INTERNATIONALES

  1. L’aide au développement agricole au Burkina Faso a bondi de 107% en un an – 12 novembre 2018 – Commodafrica

    S’agissant de l’aide à la production agro-sylvo-pastorale, elle a fait un bond de 107,8% en un an, à $ 260,22 millions, soit 22,8% de l’aide totale. Comme en 2016, la Banque mondiale est au premier rang avec une contribution de $ 60,46 millions (23,3%), suivie du Système des Nations unies dont le PAM (19,7%), des Etats-Unis (16,7%), de l’UE (9,3%) et de l’Allemagne (7,5%)… Lire l’article en intégralité

  2. Le Ghana ouvre sa première bourse des produits agricoles – 7 novembre 2018 – Commodafrica

    La Ghana Commodity Exchange (GCX) a démarré hier ses premiers échanges de maïs blanc et maïs jaune. La GCX, première bourse de produits agricoles en Afrique de l’Ouest, vise à garantir l’accès des agriculteurs au marché, à augmenter leurs revenus et à réduire leurs pertes post-récolte… Lire l’article en intégralité