Palmafrique

Abidjan - Côte d'ivoire,
Boulevard Valery Giscard d'Estaing
Immeuble GANAMET
E -mail: infos[@]palmafrique.ci (225) 21 28 20 02 / 21 21 13 50

Vous êtes ici : La veille Palmafrique » La RSPO sanctionne Nestlé


La RSPO sanctionne Nestlé


La Table ronde pour l’huile de palme durable (RSPO) a décidé de sanctionner retirer la société Nestlé de sa liste de membres, au motif que celle-ci n’a pas respecté les normes établies en termes d’approvisionnement durable.

Nestlé_Palmafrique

HUILE DE PALME DURABLE – PALMIER À HUILE

  1. L’huile de palme, un moindre mal pour la biodiversité – 1er juillet 2018 – ICI Radio-Canada

    Toutefois, si d’autres cultures oléagineuses venaient à remplacer l’huile de palme dans la consommation humaine, les dommages environnementaux se déplaceraient vers les écosystèmes des forêts tropicales d’Amérique du Sud ou de la savane africaine… Lire l’article en intégralité

  2. L’huile de palme responsable en discussion en terre hostile – 28 juin 2018 – Commodafrica

    C’est à Paris en France pour la première fois que s’est déroulée lundi et mardi la réunion européenne de la Table ronde sur l’huile de palme durable (RSPO). La France qui est à l’avant-garde de la contestation de l’huile de palme. Ne voit-on pas fleurir dans les supermarchés des produits estampillés « sans huile de palme » ? … Lire l’article en intégralité

  3. Huile de palme : la moins pire des huiles végétales, selon l’IUCN – 28 juin 2018 – Marine Jobert

    Si la population mondiale veut de l’huile végétale, mieux vaut que ce soit de l’huile de palme, estime l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Car cultiver des oléagineux dans les mêmes proportions impliquerait une consommation bien plus considérable de terres. Un article de notre partenaire, le Journal de l’environnement… Lire l’article en intégralité

  4. Faut-il boycotter l’huile de palme ? – 27 juin 2018 – Pascaline Minet

    Selon un nouveau rapport de l’Union internationale pour la conservation de la nature, se détourner de l’huile de palme n’est pas la bonne solution pour protéger la biodiversité… Lire l’article en intégralité

  5. Un ban de l’huile de palme pour ses préjudices sur la nature ne sauvera pas la biodiversité (IUCN) – 27 juin 2018 – Espoir Olodo

    Dans un rapport publié hier, baptisé « Palmiers à huile et biodiversité », l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) plaide pour une concertation urgente de toutes les parties prenantes de l’industrie de l’huile de palme afin de le rendre plus durable… Lire l’article en intégralité

RSPO & AUTRES LABELS DE DURABILITÉ

Nestlé suspendue d’un groupe d’huile de palme durable pour mauvaise conduite (traduit de l’anglais) – 29 juin 2018 – Joanna Prisco

La table ronde sur l’huile de palme durable (RSPO) a suspendu Nestlé, la plus grande entreprise mondiale de produits alimentaires et de boissons, après « les violations des statuts et du code de conduite de la RSPO pour ses membres », a rapporté ABC News… Accéder à la version en anglais

PLANTEURS VILLAGEOIS

Des millions de petits producteurs d’huile de palme piégés (traduit de l’anglais) – 3 juillet 2018 – Odinaka Anudu

Les petit[e]s usines d’huile de palme du sud-est du Nigeria sont en grande partie bloqué[e]s après avoir payé des centaines de millions de nairas à l’ancienne Adapalm pour l’approvisionnement en fruits du palmier à huile, mais n’ont pas obtenu ce pour quoi ils ont payé, plus de trois ans après, selon une enquête de BusinessDay… Accéder à la version en anglais

FONCIER

Afrique de l’Ouest et Centrale : il faut mettre fin aux affrontements entre éleveurs et agriculteurs (ONU) – 29 juin 2018 – Mediaterre

Plus de 80 personnes dans le centre du Nigéria ont été tuées dans des conflits fonciers entre agriculteurs et éleveurs nomades cette semaine. Ces violences illustrent un problème de longue date marqué par des incidents similaires survenus dans d’autres pays d’Afrique, causant plus de 1.000 morts rien qu’au cours de l’année écoulée, selon des informations parues dans les médias… Lire l’article en intégralité

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Quels sont les avantages du développement durable ? (traduit de l’anglais) – 29 juin 2018 – bostoncommons.net

Les économies d’énergie semblent beaucoup plus compatibles avec le développement durable que les biocarburants, qui sont au mieux une solution marginale et à court terme aux problèmes centraux de l’énergie et de l’environnement. Comme il y a eu peu d’expérience réelle en matière de politiques publiques régionales ou nationales en matière de biocarburants en Amérique latine et dans les Caraïbes, cette monographie définit certains types de scénarios différents, afin de faire face à la complexité du défi analytique… Accéder à la version en anglais

INNOVATION AGRICOLE

  1. L’avenir des déchets agricoles est-il dans la mode ? – 2 juillet 2018 – Commodafrica

    Le coton et son vieux concurrent le synthétique auraient-ils du souci à se faire avec la multiplication des initiatives sur la recherche de nouvelles matières pour l’industrie textile dont celles issues de la transformation des déchets agricoles ? … Lire l’article en intégralité

  2. Les agritech sèment les germes d’une révolution verte 4.0 en Afrique – 29 juin 2018 – Walid Kéfi

    Capteurs sensoriels pour analyser les sols, drones et algorithmes utilisés comme outils d’aide à la décision, stations météo connectées, engins agricoles autonomes, plateformes de vente en ligne de produits agricoles B2C et B2B, culture hors-sol et sans soleil… Les agritech africaines proposent une offre bouillonnante de solutions couvrant tous les maillons de la chaîne de valeur agricole… Lire l’article en intégralité

INVESTISSEMENTS EN AFRIQUE DE L’OUEST

Le CA de la BOAD autorise de nouveaux engagements d’un montant global de 111,8 milliards FCFA en faveur des économies de l’UEMOA – 27 juin 2018 – Agence Ecofin

Les administrateurs ont également approuvé onze (11) nouvelles opérations dont sept (07) prêts à moyen et long termes pour un montant total de 90,8 milliards FCFA, une ligne de refinancement pour un montant de 10 milliards FCFA, un prêt à court terme d’un montant de 5 milliards FCFA et deux prises de participation pour un montant de 6 milliards FCFA… Lire l’article en intégralité