Palmafrique

Abidjan - Côte d'ivoire,
Boulevard Valery Giscard d'Estaing
Immeuble GANAMET
E -mail: infos[@]palmafrique.ci (225) 21 28 20 02 / 21 21 13 50

Vous êtes ici : La veille Palmafrique » Le temps de la transparence


Le temps de la transparence


Transparence. C’est le terme à la Une dans la filière huile de palme, depuis la publication du rapport de Greenpeace sur les chaines d’approvisionnement des multinationales.

Graines de palme. Photo : Roni Bintang/REUTERS

Graines de palme. Photo : Roni Bintang/REUTERS

HUILE DE PALME DURABLE – PALMIER À HUILE

  1. Quelles multinationales refusent de dire d’où vient leur huile de palme ? – 19 mars 2018 – Margaux Lacroux

    Accusée de participer à la déforestation, l’industrie agroalimentaire s’est engagée à changer ses pratiques. Mais Greenpeace constate que de nombreuses firmes ne sont pas prêtes à dévoiler les informations permettant de vérifier la provenance de leur huile de palme… Lire l’article en intégralité

  2. Palmier à huile : le gouverneur de l’État d’Edo à la recherche du Conseil national – 16 mars 2018 – Economic Confidential

    Le gouverneur de l’État d’Edo, M. Godwin Obaseki, a déclaré que son administration travaillera avec les gouverneurs d’autres États producteurs d’huile de palme pour faire pression en faveur de la création d’un conseil national de l’huile de palme. Il a indiqué que le conseil, en partenariat avec des investisseurs privés, encouragerait des réformes visant à améliorer le secteur du palmier à huile au Nigeria… Accéder à la version en anglais

  3. Remplacer l’huile de palme ? – 16 mars 2018 – Maud Fontenoy

    L’Indonésie, premier producteur mondial d’huile de palme, pousserait selon l’AFP l’Union européenne à abandonner l’application de normes environnementales jugées trop strictes pour cette industrie déjà sur la sellette. Ce pays affirme qu’un tel durcissement aurait de graves répercussions sur les communautés rurales qui en vivent. Il faut avouer que l’huile de palme est actuellement très demandée… Lire l’article en intégralité

  4. Le mouvement de l’huile de palme de l’UE peut entraîner des représailles – 16 mars 2018 – The Sunday Daily

    La Malaisie prendra toutes les mesures nécessaires pour protéger son industrie de l’huile de palme et les 650 000 petits exploitants de palmiers à huile, notamment des représailles contre l’Union européenne si elle adopte une proposition visant à interdire l’huile de palme dans les biocarburants à partir de 2021… Accéder à la version en anglais

  5. Ferrero joue la carte de la transparence et dévoile la composition du Nutella – 15 mars 2018 – Tiffany Sales

    Souvent critiqué pour son recours à l’huile de palme et son apport élevé en sucre, Ferrero a décidé de mettre les cartes sur table et de dévoiler la composition de sa célèbre pâte à tartiner au travers d’une campagne de transparence baptisée « On ne va pas tourner autour du pot »… Lire l’article en intégralité

  6. Conakry : lancement du programme de valorisation de l’huile de palme de Guinée – 14 mars 2018 – Journal de Conakry

    La Coopérative Guinéenne d’Agriculture et de Prestation (COGUIPRES) et le groupe Farafina ont procédé au lancement du programme de valorisation de l’huile de palme de Guinée et ses dérivées, jeudi, 08 mars 2018 dernier, au cours d’une conférence qu’ils ont co-animé à la Maison de la presse de Coléah, à Conakry, rapporte l’AGP… Lire l’article en intégralité

PLANTEURS VILLAGEOIS

Comment un simple jeu de société pourrait conduire à une huile de palme plus durable ? – 13 mars 2018 – Florent Breuil

Les petits producteurs d’huile de palme sont soumis à une série de jeux de rôles participatifs – suivant l’approche modélisation d’accompagnement, ou ComMod – pour les aider à mieux comprendre comment les décisions qu’ils prennent aujourd’hui peuvent affecter leur avenir et avoir un impact sur l’environnement… Lire l’article en intégralité

FONCIER

  1. Nigeria : « On craint que le conflit entre bergers et agriculteurs ne soit sous-estimé, comme pour Boko Haram » – 15 mars 2018 – Arnaud Jouve

    Le dérèglement climatique a accentué la rivalité née du problème, toujours non résolu, de la répartition des terres. Les bergers peuls viennent du nord du Nigeria. La sécheresse et la désertification les poussent toujours plus au sud pour faire transhumer leur bétail vers les pâturages fertiles du centre du pays, où ils sont accusés de piller les cultures… Lire l’article en intégralité

  2. Analyse économique et vente des terres arables par les États africains – 14 mars 2018 – Lucien Pambou

    Hier réservoir d’hommes utilisés pour l’esclavage, l’Afrique aujourd’hui offre ses terres à l’Occident, l’Asie et l’Amérique latine. Plusieurs pays africains (Soudan, Madagascar, république démocratique du Congo, Tanzanie, Éthiopie) vendent leurs terres arables aux pays occidentaux en s’appuyant sur les contrats de longue durée de 15 à 99 ans pour un bénéfice nul en termes de revenus et de valorisation des cultures vivrières pour les populations locales… Lire l’article en intégralité

DÉVELOPPEMENT DURABLE ET PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

  1. Écologie : l’ONU veut que l’Afrique s’inspire du Maroc – 19 mars 2018 – Jonathan Paiano

    La directrice du Bureau Afrique de l’Organisation des Nations unies pour l’environnement, Juliette Biao Koudenoukpo, a incité mardi 6 mars les gouvernants africains à suivre le modèle du Maroc, dont les nombreux projets de production d’énergie renouvelable sont autofinancés par le pays et ses habitants… Lire l’article en intégralité

  2. Maroc 2026 : Le développement durable pour convaincre la FIFA – 19 mars 2018 – Le Vert

    Le comité de candidature Maroc 2026 vient de créer un sous-comité de développement durable des droits de l’homme, sa mission est d’émettre des recommandations sur les enjeux environnementaux et sociaux de l’organisation de la Coupe du Monde au Maroc… Lire l’article en intégralité

  3. La forêt au cœur du processus de développement durable et inclusif en Afrique centrale, selon la Banque Africaine de Développement – 16 mars 2018 – Agence Ecofin Dans son rapport sur les perspectives économiques en Afrique Centrale, la Banque Africaine de Développement suggèrent qu’une meilleure organisation de l’exploitation forestière dans le bassin du Congo, aiderait à poser les bases d’un développement plus inclusif et durable… Lire l’article en intégralité

INNOVATION AGRICOLE

  1. Prix panafricain pour les femmes chercheures dans l’agriculture : Deux Burkinabè parmi les lauréates – 16 mars 2018 – Yenenga.net

    AWARD (African Women in Agricultural Research and Development) est un prix panafricain réservé aux femmes avec pour objectif de stimuler autant que possible, le changement transformateur des chercheures qui œuvrent à promouvoir la recherche agricole et l’innovation en répondant mieux aux besoins et priorités d’une diversité de femmes et d’hommes impliqués dans la chaine de valeur agricoles en Afrique. Deux Burkinabè sont parmi les 11 lauréates de l’Afrique francophone pour l’édition 2018… Lire l’article en intégralité

  2. L’agriculture africaine, une aubaine pour le secteur bancaire – 15 mars 2018 – Moctar Ficou

    « Nous devons développer la chaîne de valeur agricole en la transformant, pour cela on a besoin de financements », a indiqué Edoé Djimitri Agbodjan, enseignant-chercheur en gestion de projet au Centre Africain d’Etudes Supérieurs en Gestion (Cesag insistant sur l’intérêt des banques d’accompagner le développement agricole dans le continent noir… Lire l’article en intégralité

INVESTISSEMENTS EN AFRIQUE DE L’OUEST

  1. ELITE BRVM LOUNGE et accès des entreprises de l’UEMOA au financement à long terme : la première cohorte de la BRVM dévoilée – 20 mars 2018 – Agence Ecofin

    … Le Programme ELITE est un écosystème dynamique et interactif, bâti pour soutenir et favoriser l’innovation, l’entrepreneuriat et la croissance. A travers ce programme, la BRVM entend contribuer au renforcement des capacités des entreprises à fort potentiel de croissance de la sous-région en vue de leur offrir une nouvelle source de financement par le marché financier régional de l’UEMOA à travers notamment, son Troisième Compartiment qui a été lancé le 19 décembre 2017… Lire l’article en intégralité

  2. Côte d’Ivoire : le port d’Abidjan s’offre un lifting XXL – 19 mars 2018 – Le Point

    C’est environ 1,7 milliard d’euros que la Côte d’Ivoire va mettre sur la table pour moderniser le port d’Abidjan. Objectif : renforcer sa place dans la logistique de l’économie émergente du pays… Lire l’article en intégralité

  3. L’activité dans l’UEMOA bien orientée fin 2017, avec de bonnes performances agricoles – 19 mars 2018 – Commodafrica

    L’activité économique dans l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) est demeurée « bien orientée » au quatrième trimestre 2017, a souligné la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) dans son Rapport sur la politique monétaire publié le 7 mars. Le PIB, en glissement annuel, a progressé de 6,5% grâce à une bonne demande intérieure, contre 6,7% le trimestre précédent… Lire l’article en intégralité

  4. Banques : Oragroup et la SID s’allient pour booster les PME – 15 mars 2018 – La Tribune Afrique

    40 millions d’euros, c’est le montant perçu par Oragroup dans le cadre de l’accord de financement conclu en 2017 avec la Société islamique de développement (SID). Le montant alloué sera destiné au financement exclusif de projets de PME, par le biais les filiales d’Oragroup dans les pays membres de la SID…. Lire l’article en intégralité

PUISSANCE PUBLIQUE & ORGANISATIONS INTERNATIONALES

  1. La transformation structurelle de l’agriculture en Côte d’Ivoire – 18 mars 2018 – Sayouba Traoré

    Les responsables administratifs parlent de Programme national d’investissement agricole, en abrégé PNIA. L’affaire est d’envergure continentale. Développer vraiment la production agricole en vue de combattre l’insécurité alimentaire et la pauvreté, tout cela a été décidé au niveau des chefs d’Etats de l’Union africaine. Ensuite les organisations régionales ont pris le relais… Lire l’article en intégralité

  2. Zone de libre-échange continental : la douche froide nigériane – 18 mars 2018 – André Gakwayaka

    La ZLEC devra au préalable contourner certains obstacles. Il y a le cas des pays d’Afrique du Nord et de l’Afrique du Sud, qui ont des accords commerciaux contraignants avec d’autres pays africains. Certains pays ont des procédures juridiques internes particulières et éprouvent quelques hésitations à signer. Est-ce le cas du Nigeria dont le président, Muhammadu Buhari, a publié un communiqué, dimanche, annonçant qu’il ne sera pas à Kigali ? … Lire l’article en intégralité

  3. Côte d’Ivoire: rebondissement économique après des années de croissance modérée – 15 mars 2018 – Oxford Business Group (via Abidjan.net)

    La Côte d’Ivoire a récemment connu une période de surperformance telle qu’elle a pu rebondir brillamment malgré le fait qu’elle n’a pas su profiter du boom des marchés émergents qui a caractérisé l’économie mondiale de 2000 à 2010 en raison de la crise politique qui secouait le pays. La plus récente édition The Report: Côte d’Ivoire 2018, publiée par le cabinet d’intelligence économique et de conseil Oxford Business Group (OBG), brosse un portrait économique et politique complet de la république avec des analyses en profondeur des différents secteurs économiques… Lire l’article en intégralité

  4. « L’UEMOA a réalisé la plus forte croissance africaine sur ces cinq dernières années » – 13 mars 2018 – Adama Wade

    Dans cet entretien, Dr Edward George, directeur d’Ecobank Research et sa collègue, Gaimin Nonyane, spécialiste des monnaies (voir photo), dressent les perspectives des économies africaines, plus que jamais dépendantes des cours des matières premières. Contrairement aux idées reçues, l’Afrique francophone, tire son épingle du jeu par rapport à la partie anglophone…Une tendance de fond qu’illustre la zone UEMOA… Lire l’article en intégralité