Palmafrique

Abidjan - Côte d'ivoire,
Boulevard Valery Giscard d'Estaing
Immeuble GANAMET
E -mail: infos[@]palmafrique.ci (225) 21 28 20 02 / 21 21 13 50

Vous êtes ici : La veille Palmafrique » L’huile de palme à l’origine d’un conflit entre l’Europe et l’Asie du Sud-Est


L’huile de palme à l’origine d’un conflit entre l’Europe et l’Asie du Sud-Est


Entre interdiction, mises en garde et menaces de riposte, l’huile de palme est actuellement au centre d’un conflit commercial ouvert entre l’Union européenne et les pays producteurs d’Asie du Su-Est, à savoir l’Indonésie et la Malaisie.

©talk-finance.co.uk

©talk-finance.co.uk

HUILE DE PALME DURABLE – PALMIER À HUILE

  1. Palmiers à huile au Nigeria, coup de pouce de la Banque centrale aux investisseurs – 19 mars 2019 – Commodafrica

    Lors d’une réunion hier à Abuja avec les gouverneurs des [États] d’Abia, Akwa Ibom, Edo ainsi que des acteurs de la production d’huile de palme, le gouverneur de la Banque centrale, Godwin Emefiele, a estimé que les $ 500 millions que le Nigeria dépense chaque année pour les importations d’huile de palme sont inacceptables et que la CBN s’est engagée à aider les investisseurs nigérians à assurer une production locale suffisante de ce produit… Lire l’article en intégralité

  2. L’UE envisage d’interdire l’huile de palme, la Malaisie compte se venger (traduit de l’anglais) – 18 mars 2019 – Talk Finance

    Si l’Union européenne poursuit le plan visant à mettre un terme aux exportations d’huile de palme sur le marché européen, la Malaisie contestera l’Organisation mondiale du commerce (OMC)… Accéder à la version en anglais

  3. Bruxelles confirme la non-durabilité de l’huile de palme – 18 mars 2019 – Euractiv

    Après consultation publique, la Commission classera bien les biocarburants à l’huile de palme comme non durables. Il demeure certes de possibles échappatoires, moins flagrants que dans la version initiale… Lire l’article en intégralité

  4. L’Indonésie met en garde l’UE sur le projet d’huile de palme et déclare « examiner » ses relations (traduit de l’anglais) – 18 mars 2019 – Reuters

    L’Indonésie a critiqué lundi l’adoption par la Commission européenne d’un projet de règlement visant à éliminer progressivement l’utilisation de l’huile de palme dans les carburants de transport renouvelables et a averti que cette initiative pourrait nuire aux relations avec les membres de l’UE soutenant la proposition… Accéder à la version en anglais

  5. Comment l’huile de palme a déclenché un conflit diplomatique entre l’Europe et l’Asie du Sud-Est (traduit de l’anglais) – 18 mars 2019 – Greenpeace.org

    « Ne vous attendez pas à ce que nous continuions à acheter des produits européens », a déclaré à la presse Mah Siew Keong, ancien ministre malaisien des plantations, en janvier dernier. Ses commentaires interviennent juste après qu’il ait accusé l’UE de « pratiquer une forme d’apartheid des cultures »… Accéder à la version en anglais

  6. Côte d’Ivoire/ Thèse de Doctorat : Mention très honorable à Malanno Kouakou pour son étude sur des insectes pollinisateurs du palmier à huile – 18 mars 2019 – Agence ivoirienne de presse

    Après avoir inventorié les insectes qui colonisent les inflorescences du palmier à huile dans les zones de culture de la Côte d’Ivoire, Dr Malanno Kouakou a souhaité que les producteurs de palmiers à huile soient sensibilisés sur le rôle des insectes pollinisateurs dans la production et la nécessité de préserver leurs populations dans les populations. Aussi, en vue du développement de cette population dans les nouvelles cultures, il préconise le renforcement des capacités des producteurs en techniques de production en masse et de lâchers d’E. Kamerunicus et d’E. Plagiatus… Lire l’article en intégralité

  7. L’Europe, dans le but d’éliminer progressivement le biocarburant de palme, laisse les partisans et les détracteurs déconcertés (traduit de l’anglais) – 15 mars 2019 – Mongabay

    Les producteurs d’huile de palme et les défenseurs de l’environnement ont exprimé leur consternation face à la décision des autorités européennes de supprimer progressivement les biocarburants à base d’huile de palme d’ici 2030… Accéder à la version en anglais

  8. Huile de palme : Pour lutter contre la déforestation, la Malaisie teste la production de palmiers nains – 15 mars 2019 – 20 Minutes

    Un projet destiné à produire une huile de palme moins chère et plus durable. En Malaisie, un laboratoire tente de créer des plants de palmiers à huile nains pour réduire les coûts et les dommages environnementaux de cette culture décriée par les défenseurs de l’environnement… Lire l’article en intégralité

  9. La discrimination de l’huile de palme rend difficile la conclusion d’accords de commerce équitable (traduit de l’anglais) – 14 mars 2019 – New Straits Times

    La Malaisie n’est pas disposée à conclure des négociations d’accord de libre-échange avec l’Union européenne et l’Association européenne de libre-échange si l’huile de palme continue à faire l’objet d’une discrimination fondée sur des obstacles tarifaires et techniques… Accéder à la version en anglais

RSPO & AUTRES LABELS DE DURABILITÉ

  1. PDG de la RSPO : « Nous ne serons pas la solution miracle pour mettre fin à la déforestation » (traduit de l’anglais) – 18 mars 2019 – Business Green

    […] si l’huile de palme est peut-être confrontée à une crise de réputation en Europe, elle n’est pas l’ennemi, insiste Datuk Darrel Webber, PDG de RSPO. « Il est plus facile de détester l’huile de palme parce que vous ne la connaissez pas, vous ne le voyez pas, vous ne l’avez pas connu quand vous étiez enfant », a-t-il déclaré à BusinessGreen lors d’une récente interview dans laquelle il relevait les défis environnementaux par le secteur dans un contexte plus large. Comme il le fait remarquer, en tant que facteur de déforestation, l’huile de palme est bien inférieure à celle du bœuf ou du soja en termes d’impact. « Je suppose qu’il est difficile de détester le bœuf, si vous vivez dans un pays consommateur de bœuf, et qu’il est difficile de détester le soja », dit-il… Accéder à la version en anglais

  2. Mise à jour sur les principes et critères RSPO 2018 – Critère 7.12.2 et annexe 5 – 15 mars 2019 – RSPO

    […], le critère 7.12.2 exige que tout nouveau défrichement effectué après le 15 novembre 2018 (c’est-à-dire après l’adoption du P & C 2018 à GA15) soit précédé d’une évaluation HCV (High Conservation Value – HCV). Ceci s’applique à toutes les plantations (existantes et nouvelles) certifiées ou à certifier par la RSPO… Lire l’article en intégralité

OLÉAGINEUX

  1. Le colza à l’équilibre, léger rebond dans un contexte toujours lourd – 18 mars 2019 – Terre-net.fr

    Les prix du colza étaient à l’équilibre, lundi en début d’après-midi dans un contexte toujours difficile pour le complexe oléagineux… Lire l’article en intégralité

  2. Côte d’Ivoire/ L’anacarde est la culture pérenne pour laquelle l’État ivoirien a moins investi (Producteurs) – 16 mars 2019 – Agence ivoirienne de presse

    « La diffusion de l’anacarde et son introduction dans le système de production agricole ont été l’œuvre des agriculteurs … » … Lire l’article en intégralité

  3. L’Afrique de l’Ouest au coude à coude avec le Brésil sur les noix de cajou – 14 mars 2019 – Commodafrica

    La fin du ‘shutdown’ [aux États-Unis] a permis de renouer avec la publication Outre-Atlantique des statistiques d’importation de façon générale et des noix de cajou en particulier. On peut ainsi constater des importations quasi stagnantes, à 168 073 tonnes (t) sur l’année calendaire 2018, en hausse de seulement 0,3% en un an alors qu’en 2017, elles avaient progressé de 5,6%, selon les chiffres rapportés par le spécialiste n’kalô dans son dernier Bulletin de marché… Lire l’article en intégralité

PLANTEURS VILLAGEOIS

Les agriculteurs africains ont un besoin urgent d’investissements à l’épreuve du climat pour atteindre la sécurité alimentaire (traduit de l’anglais) – 14 mars 2019 – trust.org

Le monde laisse tomber les petits agriculteurs africains – et les gouvernements du monde entier ont un besoin urgent de plus du double de leurs dépenses pour les aider à s’adapter aux brutales réalités quotidiennes d’un climat en pleine mutation… Accéder à la version en anglais

FONCIER

La Côte d’Ivoire uniformise ses identifiants fonciers – 14 mars 2019 – Commodafrica

« L’IDUFCI est un numéro alphanumérique d’identification fixe de 20 caractères généré dans le traitement des dossiers fonciers et attribué à toute parcelle située sur le territoire national et qu’elle devra obligatoirement posséder en dépit des modifications apportées à sa consistance »Lire l’article en intégralité

DÉVELOPPEMENT DURABLE ET PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

  1. Côte d’Ivoire : Débats sur les enjeux des transitions énergétiques et écologiques en Afrique – 19 mars 2019 – Agence Afrique

    Le directeur exécutif du Réseau des experts africains pour l’écologie et les changements climatiques (REFACC), Gervais N’Zi a souligné que « les pays africains ont le devoir de faire un bond technologique qualificatif », soulignant que « l’urgence et l’ampleur des dégâts climatiques sur l’humanité exigent un nouveau partenariat universel autour du problème et commande l’implication de toutes les forces vives, [des] leaders d’opinion de toutes obédiences »… Lire l’article en intégralité

  2. La BAD va doubler ses investissements sur le climat pour atteindre 25 milliards de dollars USD entre 2020 et 2025 – 15 mars 2019 – Agence Ecofin

    Le président Adesina a souligné lors de la séance plénière du Sommet, en présence de chefs d’État, dont les présidents Uhuru Kenyatta et Emmanuel Macron, que la Banque est en voie de concrétiser, dès cette année, son engagement d’allouer 40% de ses investissements au financement climatique, prévu initialement en 2020. Cet objectif qui est passé de 9% en 2016, à 28% en 2017 et 34% l’an dernier est le ratio le plus élevé parmi toutes les banques multilatérales de développement… Lire l’article en intégralité

INNOVATION AGRICOLE

Côte d’Ivoire/ Le CNRA lance quatre nouvelles variétés de riz pluvial tolérantes à la sécheresse – 13 mars 2019 – Agence ivoirienne de presse

Le projet « Diffusion en milieu paysan de nouvelles variétés de riz pluvial tolérantes à la sécheresse » du Fonds compétitif pour l’innovation agricole durable (FCIAD) a été présenté mercredi aux riziculteurs des zones d’intervention du projet (Vavoua, Duékoué, Korhogo) lors d’un atelier de lancement organisé à Yamoussoukro en présence du directeur de la recherche scientifique et de l’appui au développement, Dr Zakra Nicodème du CNRA… Lire l’article en intégralité

INVESTISSEMENTS EN AFRIQUE DE L’OUEST

Climat des affaires : le grand bond en avant du Ghana – 19 mars 2019 – Le Point

En se dotant de dix nouvelles mesures phares destinées à améliorer le climat des affaires, le Ghana entend bien devenir une terre d’investissements… Lire l’article en intégralité

PUISSANCE PUBLIQUE & ORGANISATIONS INTERNATIONALES

  1. Le dynamisme agricole et [agro-industriel] de la zone UEMOA – 19 mars 2019 – Commodafrica

    La croissance économique de la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ne se dément pas avec un taux de 6,8% sur l’année 2018. Si l’activité est principalement portée par le secteur tertiaire, les cultures vivrières et les cultures de rente affichent des tonnages bien supérieurs à la moyenne des cinq campagnes précédentes et l’industrie des produits alimentaires et boissons progresse de 14,5%, selon le dernier rapport sur la politique monétaire dans l’UEMOA de la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO)… Lire l’article en intégralité

  2. Côte d’Ivoire: le gouvernement appuiera 40 000 femmes dans 5 filières agricoles d’ici 2021 – 13 mars 2019 – Agence Ecofin

    Ce soutien qui vise à donner un coup de fouet à l’autonomisation des femmes, sera octroyé à travers diverses initiatives dont le programme « Autonomisation des femmes à travers une agriculture résiliente face aux changements climatiques » (AgriFeD)… Lire l’article en intégralité