Palmafrique

Abidjan - Côte d'ivoire,
Boulevard Valery Giscard d'Estaing
Immeuble GANAMET
E -mail: infos[@]palmafrique.ci (225) 21 28 20 02 / 21 21 13 50

Vous êtes ici : La veille Palmafrique » L’Union Européenne ne veut plus d’huile de palme dans ses biocarburants


L’Union Européenne ne veut plus d’huile de palme dans ses biocarburants


Le Parlement européen a donné son accord pour entamer le retrait progressif de l’huile de palme des biocarburants.

biocarburant_palmafrique

HUILE DE PALME DURABLE – PALMIER À HUILE

  1. Indonésie : légère baisse des exportations d’huile de palme brute en décembre (enquête Reuters) [traduit de l’anglais] – 22 janvier 2018 – Bernadette Christina Munthe et Fransiska Nangoy

    Les exportations indonésiennes d’huile de palme (CPO) ont légèrement diminué en raison de la baisse de la demande suite au relèvement des taxes à l’importation sur les huiles comestibles en Inde, premier importateur d’Indonésie… Accédez à la version anglaise

  2. Une bataille difficile pour l’huile de palme brute (traduit de l’anglais) – 21 janvier 2018 – Yvonne Tuah

    Les experts de l’huile de palme présentent généralement de bonnes perspectives à court terme pour le secteur en 2018 – mais les acteurs de l’industrie de la palme sont plus sceptiques par rapport aux perspectives de cette année.

    Le secteur est toujours confronté à des défis croissants de la part de l’Occident, l’Union européenne (UE) menaçant d’interdire l’utilisation de l’huile de palme comme biocarburant alors que les experts pensent également qu’il pourrait y avoir un afflux d’huile de palme, puisque d’importants acheteurs, tels que l’Inde et la Chine, recherchent des produits alimentaires ou des produits agricoles de substitution… Accédez à la version anglaise

  3. Usine d’huile de palme d’Awala : « l’or rouge » qui a changé le quotidien des populations – 19 janvier 2018 – L’Union

    Les populations vivant ici étaient en effet, jadis, en proie à une paupérisation quasi-endémique, du fait du manque d’unités industrielles productives. L’arrivée des palmeraies et la production de l’huile de palme, encore appelée « or rouge », auront donc radicalement changé le sort des habitants du coin… Lire l’article en intégralité

  4. L’Indonésie et la Malaisie réagissent à l’interdiction de l’huile de palme dans les biocarburants par l’UE – 19 janvier 2018 – Hans Nicholas Jong

    Les autorités indonésiennes et malaisiennes, les plus gros producteurs d’huile de palme au monde, ont fustigé la décision du Parlement européen d’éliminer progressivement la matière première des carburants au cours des trois prochaines années en raison de préoccupations environnementales… Accédez à la version anglaise

  5. Le Parlement européen met fin au soutien au biocarburant le plus émetteur à base d’huile de palme, tout en gelant tous les biocarburants à base d’aliments aux niveaux actuels – 17 janvier 2018 – transportenvironnement.org

    Le Parlement européen a voté aujourd’hui pour limiter le soutien aux biocarburants issus des cultures vivrières aux niveaux de consommation nationaux de 2017…

    Le Parlement a également voté pour le retrait du biodiesel issu de l’huile de palme, aujourd’hui biocarburant le plus émetteur du marché, de la liste des biocarburants pouvant compter parmi les énergies renouvelables en 2021… Lire l’article en intégralité

FONCIER

  1. Côte d’Ivoire/ Un comité de médiation foncière créé à Boundiali – 22 janvier 2018 – Agence ivoirienne de presse

    Le comité, qui engage l’ensemble des chefs des 20 villages de la sous-préfecture, se donne pour mission de contribuer à la prévention et au règlement des conflits fonciers qui bloquent le processus d’identification des terroirs villageois dans la circonscription… Lire l’article en intégralité

  2. Le pape s’apprête à visiter un site en proie à la déforestation et à des conflits indigènes au Pérou (traduit de l’anglais) – 19 janvier 2018 – Mongabay

    Après une visite au Chili en début de semaine, le pape doit s’envoler vendredi matin de Lima à Puerto Maldonado, la capitale de la région de Madre de Dios. C’est un endroit où l’exploitation forestière, l’agriculture et l’exploitation minière – en grande partie illégale – ont entraîné la perte de milliers d’hectares de forêt tropicale au cours des dernières décennies. Dans certains cas, ces activités ont déclenché des conflits avec les communautés locales… Accédez à la version anglaise

RSPO & AUTRES LABELS DE DURABILITÉ

KLK obtient la certification complète MSPO pour les opérations en amont (traduit de l’anglais) – 19 janvier 2018 – The Malay Mail Online

Kuala Lumpur Kepong Bhd (KLK) a déclaré que toutes ses opérations locales en amont ont été certifiées conformes aux normes de Malasian Sustainable Palm Oil (MSPO) à la fin de décembre 2017.

La certification a été obtenue un an avant l’échéance obligatoire pour les producteurs qui possèdent déjà la certification RSPO (Table ronde sur l’huile de palme durable)… Accédez à la version anglaise

DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’interprétation du terme « durable » par l’UE s’apparente à l’apartheid des cultures (traduit de l’anglais) – 22 janvier 2018 – Ooi Tee Ching

Le mot « durable » n’appartient pas à l’Union européenne (UE) et ne devrait pas lui être dicté au détriment des économies en développement, a déclaré un législateur malaisien… Accédez à la version anglaise

PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

  1. Sensibilisation à l’économie verte : Andy Costa, ambassadeur du vélo en Afrique, lance « Abidjan green Conferences » - 20 janvier 2018 – Fratmat.info

    Sensibiliser à l’économie verte, à travers des échanges sur la problématique de l’environnement et du développement durable. Tel est l’objectif de « Abidjan Green Conferences », un rendez-vous mensuel dédié à la sensibilisation pour un environnement et un cadre de vie plus sain… Lire l’article en intégralité

  2. Le Togo veut préserver son environnement des gaz à effet de serre via un plan d’actions technologiques – 20 janvier 2018 – Alwihda Info

    « L’autre volet qui est celui de l’adaptation prendra en compte deux (2) secteurs fondamentaux à savoir l’agriculture en privilégiant l’aménagement des terres agricoles, l’agriculture intégrée et les ressources en eau qui viseront la qualité et la quantité disponibles », a-t-elle ajouté… Lire l’article en intégralité

  3. Au Niger, « une oasis » pour promouvoir l’entrepreneuriat des femmes – 19 janvier 2018 – AFP

    Inaugurée jeudi à Niamey, l’Oasis ambitionne aussi de sensibiliser aux effets des changements au Niger, vaste pays très pauvre aux deux-tiers engloutis par le désert et souvent victime de sécheresses et d’inondations dévastatrices… Lire l’article en intégralité

  4. De nouvelles données satellitaires révèlent que les pertes forestières sont bien plus importantes que prévu en Amazonie brésilienne – 18 janvier 2018 – Sue Palminteri

    L’Amazonie brésilienne a perdu 184 km2 de forêt en décembre 2017, selon l’Institut de l’Homme et de l’Environnement de l’Amazonie (Imazon). Les données, obtenues exclusivement par la chaîne d’information brésilienne GLOBO, montrent une augmentation significative de la déforestation par rapport à décembre 2016, où seulement 9 km2 de déforestation avaient été enregistrés… Accédez à la version anglaise

INVESTISSEMENTS EN AFRIQUE DE L’OUEST

  1. Endettement en Afrique : un fardeau qui inquiète la BAD – 19 janvier 2018 – Ouestafnews

    L’investissement public en Afrique doit être réévalué pour éviter des niveaux d’endettement trop élevés, soutient la Banque africaine de développement (BAD), dans un rapport publié le 17 janvier 2018. Elle appelle notamment les pays africains à une meilleure absorption de la dette pour prévenir le déséquilibre macro-économique… Lire l’article en intégralité

  2. La Bourse du Nigeria sur un nuage – 17 janvier 2018 – Le Point Afrique

    La Bourse nigériane (NSE) a bondi de 12 % depuis le début de l’année, ce qui en fait la place la plus performante du monde. Une bonne nouvelle pour le pays dont la croissance est bien repartie en dépit des multiples attaques terroristes dans le Nord… Lire l’article en intégralité

  3. Engie accroît sa présence en Afrique de l’Ouest en acquérant deux compagnies électriques – 16 janvier 2018 – Gwladys Johnson Akinocho

    Les organisations qui sont présentes en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Mali et au Niger proposent des services d’assemblage d’armoires électriques, de mécanismes automatisés de contrôle ainsi que d’installation, de maintenance et de couverture de garantie d’équipements électriques. Elles disposent déjà d’une base clientèle solide dans divers domaines tels que l’agro-industrie, l’agroalimentaire, les mines, les entreprises de services de grande ampleur et des centres de données… Lire l’article en intégralité

PUISSANCE PUBLIQUE & ORGANISATIONS INTERNATIONALES

  1. La BAD table sur une croissance africaine à 4,1% en 2018 – 20 janvier 2018 – Editoweb

    Ainsi, d’un chiffre de 2,2% en 2016, la croissance économique moyenne de l’Afrique a rebondi à 3,6% l’année suivante. Ce chiffre est essentiellement dû à l’amélioration de la conjoncture internationale qui s’est traduite notamment par un net redressement du prix des matières premières. Le rapport souligne également la mise en œuvre de politiques de substitution des importations par plusieurs pays, qui a permis de répondre à une augmentation soutenue de la demande intérieure, ainsi que des améliorations notables dans le secteur de la production agricole… Lire l’article en intégralité

  2. Le PNIASA prévoit une croissance agricole de 6,6% au Togo – 19 janvier 2018 – Moctar Ficou

    La nouvelle version du Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (Pniasa) lancée en décembre dernier pour la période 2017-2026 au Togo prévoit une croissance agricole de 6,6% et un investissement agricole de 75 milliards de francs CFA par an… Lire l’article en intégralité

  3. Côte d’ivoire : L’annexe fiscale 2018 suscite la grogne des entrepreneurs ivoiriens – 16 janvier 2018 – La Régionale

    En vue de rehausser le budget 2018, qui avait connu une hausse de 12% en 2017, soit 6501,4 milliards F CFA selon jeune Afrique, le gouvernement ivoirien prévoit de collecter des fonds de plus.

    Pour se faire, les produits agricoles tels que le palmier à huile, le coco, l’anacarde, la banane, l’ananas, la mangue, la canne à sucre, la papaye, le citron et les fleurs, ou encore l’hévéa, seront soumis à un impôt qui s’élève à 5 000 F CFA. Cette mesure sera applicable sur toutes les parcelles dont l’exploitation s’étend sur 100 hectares. Pour les boissons alcoolisées, certaines passeront de 25% à 40% et d’autres de 15% à 25%. Pour les boissons non alcoolisées, les taxes passeront de 12% à 20%… Lire l’article en intégralité